Exposition 2022 : Résidence Secondaire

Depuis plusieurs années, MEMENTO œuvre à réveiller l’esprit des lieux, celui de cet ancien carmel du XIXème siècle reconverti un temps en archives départementales et qui continue aujourd’hui sa pleine métamorphose en un étonnant théâtre des rencontres artistiques. Car ici se joue, dans une étincelle de magie et de plaisir non dissimulé, le génie hédoniste du  lieu qui fait éclore à l’ivresse des beaux jours les communions inspirées et passionnées des oeuvres et des visiteurs. Il était donc tout naturel, après ces temps de turbulences sociétales, de remettre au centre de nos préoccupations cette ode à la liberté et aux délectations des retrouvailles qu’offre le feu de l’art. Ce voeu s’est concrétisé cet hiver par une résidence en nos murs de la commissaire d’exposition Julie Laymond et des artistes Ilazki de Portuondo et Nicolas Puyjalon. Ces temps d’immersion dans les coulisses de MEMENTO, voire dans ses profondeurs, ont abouti à la conviction partagée que MEMENTO est bel et bien un espace privilégié, propice à accueillir en nous et par-delà nous ce qui nous anime tant, dans nos attentes et nos désirs : la possibilité de pouvoir créer dans un lieu qui nous est donné pour cela...un lieu à soi.

L’exposition Résidence Secondaire prend au pied de la lettre cette aspiration profonde. Elle fait de Memento une villégiatura au sens étymologique du terme : «  séjourner dans sa maison de campagne pour s’y reposer ou s’y divertir  ». Le temps d’un été sans fin, les oeuvres deviennent les convives d’une demeure où les rencontres charnelles, intimes, imaginaires, politiques et spirituelles incarnent les espaces de cette grande demeure. Il est question du chez soi, du refuge, de l’intimité, d’une narration commune à tous où la magie de l’art règne en maitresse de maison. Les œuvres renouent ici avec la notion de réunion familiale où se cueille le jour présent sans se soucier du lendemain.
La maison a toujours été au centre du monde, image de l’univers propre à chaque individu.
Elle constitue symboliquement la construction sacrée ; c’est- à-dire, à l’instar de la création divine, l’organisation et l’agencement de la matière. Les artistes invités, confirmés ou émergents, poètes, plasticiens, écrivains, musiciens ou cinéastes, ont tous en commun de revendiquer une présence au monde par la création. Ils s’infiltrent ici avec brio dans les unions, les contradictions, les paradoxes de nos univers intérieurs et extérieurs. Leur détermination et leur énergie scellent cette nouvelle édition.

L’exposition Résidence Secondaire cristallise les chapitres de l’existence humaine comme autant de pièces de vie privées ou publiques. La demeure devient un condensé de vie, appelant aux voyages immobiles dans le temps et l’espace. Les petites et grandes histoires se livrent dans le silence des portes entrouvertes, elles tentent de saisir les intimités nouées entre la maison et l’être qui l’habite. 
Les oeuvres nous reconnectent avec les strates palpables ou imperceptibles de nos fondations charnelles, spirituelles et matérielles. De pièces en pièces, de mémoire en mémoire, d’élévation en destruction, l’esprit de la maison vient déranger nos certitudes, nos perceptions du quotidien. Les oeuvres prennent leur autonomie, elles sont les convives de MEMENTO. Les objets vivent, les émotions transpirent, les plaisirs s’éveillent pour échapper, presque, au contrôle qui voudrait les contraindre.
Dans ce sanctuaire de confessions, les secrets des pratiques séculaires se révèlent pour faire éclore des intimités partagées. Derrière les murs, les temps passés rejoignent les mondes actuels. Dans l’autel des croyances du plaisir de la vie et de la beauté des valeurs artistiques, s’ouvrent les portes de Résidence Secondaire pour faire du chez soi votre chez vous.


Karine Mathieu